Lieu de rencontre convivial entre les gays, lesbiennes, bisexuels et sympathisants de Mayotte, des autres DOM TOM et d'ailleurs.

Derniers sujets

» Quelle place pour l'homosexualité dans nos sociétés ?
Mar 18 Oct 2016, 12:06 par wael976

» La place de l'homosexualité à Mayotte
Jeu 31 Mar 2016, 17:43 par souezh

» Et oui alors ...
Dim 17 Jan 2016, 12:31 par Invité

» La saison des pluies
Dim 06 Déc 2015, 11:19 par Invité

» ch passif a cul rond
Ven 16 Oct 2015, 19:04 par Yasser nourdine

» "kitchen moma" un petit resto bar à cavani, le lieu idéal pour !!!!
Ven 16 Oct 2015, 17:51 par Cheb malal

» Serait-ce un mirage ?
Sam 22 Nov 2014, 17:18 par outro

» Création Club d'amis Gay/Bi
Lun 18 Nov 2013, 20:45 par Admin

» Enquête : « Homosexualités & Adolescences » : Identités – Orientations – Sexuations
Ven 27 Sep 2013, 18:16 par Admin

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 29 le Ven 11 Sep 2015, 19:44

Sondage

Devons nous tester le Kitchen Moma ?
67% 67% [ 29 ]
14% 14% [ 6 ]
19% 19% [ 8 ]

Total des votes : 43

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 203 messages dans 61 sujets

Nous avons 408 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est maelseba

Partenaires

_________________


Cool Text: Logo and Graphics Generator_________________ referencement automatique - code reduction - plat aluminium - nuisettes_________________
GAYFROM _________________
référencement_________________

Septembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


Tout sur la Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie Par Pascal Parvis mardi 17 mai 2011, à 13h23

Partagez
avatar
Admin
Admin

Age : 34
Humeur : Toujours sérieux
Messages : 49
Date d'inscription : 19/02/2011
Réputation : 0

Tout sur la Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie Par Pascal Parvis mardi 17 mai 2011, à 13h23

Message par Admin le Ven 27 Mai 2011, 21:55



La
carte 2011 des droits des lesbiennes et des gays dans le monde, créée
par l'ILGA. En rouge, les pays condamnant de mort les homosexuels – en
orange, les peines de prison. En vert, les pays où le mariage est
autorisé. En bleu, un dispositif similaire. En vert-bleu (comme en
France), un dispositif inférieur au mariage. Carte complète en PDF sur
le site de l'ILGA (International gay & lesbian association).


Ce mardi 17 mai, en France et dans plus de 70 pays, c'est la 7ème
Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie. Lancée en 2004
par l'intellectuel français Louis-Georges Tin, président du comité
IDAHO (International Day against Homophobia), cette journée vise à
sensibiliser les opinions publiques aux discriminations et violences
subies par les gays, lesbiennes et transexuels à travers le monde. La
date du 17 est choisie en référence au 17 mai 1990, lorsque
l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait retiré l'homosexualité
de la liste des maladies mentales. Bien sûr, cette année en France,
elle risque d'être occultée par l'affaire Dominique Strauss-Kahn…
200 événements en France
La journée sert
également de campagne pour exiger «la dépénalisation universelle» de
l'homosexualité, soutenue par d'un appel aux dons lancé par un collectif
de citoyens contre l'homophobie («Entrée payante», lire notre article). L'homosexualité est passible de la peine de mort dans sept pays et de la prison dans 80 autres.
L'un des événements de cette année était le lancement de
l'«IDAHOmètre» avec TÊTU, baromètre des actions de chacun des ministères
contre l'homophobie et la transphobie (lire notre article).
En France, plus de 200 événements sont prévus: stands de
sensibilisation à Rennes et Lille, kiss-in à Grenoble, distributions de
tracts à la gare de Lyon à Paris et dans de nombreuses entreprises,
etc. Une partie du programme peut être retrouvée sur le nouveau site de l'IDAHO France.
Hélène Mandroux récompensée deux fois
La
maire de Montpellier fait l'unanimité pour les associations. Elle est
récompensée deux fois: d'abord hier soir du prix Pierre Guénin, du nom
de cet éditeur de titres «gays» dès les années 1960, et qui parraine depuis 2009 un prix contre l'homophobie, organisé par un jury coordonné par SOS homophobie. L'an dernier, le prix avait été remis au Baiser de la lune,
dessin animé contre l'homophobie dont le créateur, Sébastien Watel,
était présent hier lors de la remise du prix à Paris (photo ci-contre).
De son côté, le Comité IDAHO a remis la deuxième édition de sa «Palme
d'or» à Hélène Mandroux, récompensée pour avoir lancé son «appel de Montpellier» pour l'égalité des droits, et pour avoir marié symboliquement
deux gays au début de l'année. Un moyen de «faire avancer les
représentations» en attendant que ce mariage soit reconnu par la France,
estime Louis-Georges Tin, président du Comité IDAHO, dans sa vidéo de
«remise» du prix:










Un groupe Facebook appelle à l'extermination des homosexuels
Hasard
ou coïncidence? Hier soir, à la veille du 17 mai, une communauté
Facebook très homophobe faisait son apparition. Son nom se passe de
commentaires: Pour que les pédés et les gouinasses soient gazés.
Vous avez été nombreux à nous alerter du fait que, à ce jour, Facebook
n'ait toujours pas retiré ce groupe, malgré les nombreux signalements
que revendiquent les commentateurs LGBT sur le «mur» de cette page.

Par ailleurs, le jeune gay Nicolas Canut, dont une plainte avait été classée sans suite,
annonce à TÊTU avoir déposé un recours aujourd'hui contre Facebook,
«pour entendre Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, qui sera sur le sol
français fin mai 2011. (…) Il pourra être entendu pour s'expliquer sur
la non-volonté constatée par la Justice de modérer des groupes appelant à
tuer les homosexuels» sur le réseau social.



Une BD en ligne contre l'homophobie



A l'occasion de cette Journée, le blog 30 Jour de BD.com publie une jolie planche du dessinateur Silver, intitulée La plus belle fleur du monde. C'est à retrouver ici.



Le PS s'engage
En cette Journée, Najat Vallaud-Belkacem, secrétaire nationale en charge des questions de société pour le Parti socialiste, estime que «le PS prend la mesure, avec gravité, de l'état actuel de l'homophobie en France dont atteste le récent rapport de SOS homophobie». Elle rappelle l'engagement du PS, et dans la lignée du projet Entourage LGBT,
publie sa vidéo d'engagement pour l'égalité des droits. On apprend
d'ailleurs aujourd'hui que l'Assemblée nationale examinera le 9 juin une
proposition de loi PS sur le mariage homosexuel.



Un mur de photos contre l'homophobie
A
l’occasion du 17 mai, l'Ardhis, association d'aide aux réfugiés LGBT,
en partenariat avec le Long Yang Club et la mairie du 3e arrondissement
de Paris, à participer à la création d'un «mur de photos contre
l'homophobie».

Sur le parvis de cette mairie, un
photographe vous proposera de prendre votre portrait, devant un drapeau
arc-en-ciel, brandissant sur une feuille un message de refus de
l'homophobie et de la transphobie. Les photos seront alors affichées sur
le mur puis sur un blog dédié.


GayLib interpelle Copé sur les trans et le mariage

«Et
si les transsexuels ouvraient le droit au mariage à tous les
Français?» Dans une lettre ouverte à Jean-François Copé, le chargé de
mission à la transidentité de GayLib, le groupe homo de l'UMP,
interpelle le secrétaire général du parti de la majorité, sur les
situations de trans souhaitant se marier. «Le changement des papiers
d'identité (…) crée des situations encore paradoxales. En effet,
lorsque nous sommes en face de situations de transexualités qui
aboutissent à des situations d'homosexualité.» Le plus simple, pour
faire face à ces situations nouvelles, «et d'agir en faveur d’une
évolution de la loi qui correspond à la société actuelle», est d'ouvrir
«le droit au mariage pour tous les Français», écrit GayLib.
Paris rend hommage à un couple gay exécuté… en 1750
Le
Conseil de Paris a voté à l'unanimité un vœu du groupe communiste
demandant de rendre hommage à un couple homosexuel condamné à mort et
exécuté en raison de son orientation sexuelle en 1750. Bruno Lenoir
avait 25 ans et Jean Diot 40. Il ont été arrétés dans Paris, dépossédés
de tous leurs biens avant d'être exécutés. «C'est le dernier couple
homosexuel qui ait été exécuté en France pour ce motif», rappelle Ian
Brossat, président (ouvertement gay) du groupe communiste au Conseil de
Paris. Ils avaient été arrêtés dans le quartier Montorgueil (près des
Halles de Paris) et exécutés en Place de Grève (actuelle place de
l'Hôtel de Ville)

Paris est la toute première ville de France
à voter une telle proposition, peut-être même la première d’Europe. «La
ville de Paris s'honore en faisant ce geste qui symbolise son
engagement contre toutes les formes de discrimination, en cette Journée
mondiale contre l'homophobie», a déclaré Ian Brossat.


Une nouvelle association pour le mariage
Dans une tribune au Monde,
l'avocate Caroline Mécary et le PDG de PinkTV, Pascal Houzelot,
annoncent la création d'une association visant à obtenir l'égalité des
droits des couples homosexuels vis-à-vis des couples hétéros. «Nous,
citoyennes et citoyens de tous horizons politiques et d'orientations
sexuelles diverses, proclamons que l'interdiction de se marier et
d'adopter des enfants constitue une discrimination inacceptable et
réclamons sans appel le droit à l'égalité» déclare le texte fondateur de
l'association nommée Isota, «abréviation du concept d'égalité des
droits, en grec ancien». Un comité des «amis d'Isota» comprend notamment
Jean-Jacques Aillagon, Philippe Besson, Daniel Borrillo, Claire Chazal,
Jean-Paul Cluzel, Vikash Dhorasoo, Lilian Thuram, Joseph Macé-Scaron,
François-Henri Pinault, Marc Tessier…



Des syndicats solidaires
Dans
deux communiqués distincts, la CGT et la CFDT ont réaffirmé leur
«engagement» à «combattre toutes les formes de discrimination», à
l'occasion de la 7e Journée mondiale contre l'homophobie et la
transphobie, organisée mardi dans plus de 70 pays. «Nous voulons gagner
l'égalité et combattre les discriminations liées à l'orientation
sexuelle et à l'identité de genre», déclare la CGT, tandis que la CFDT
«fait sienne la lutte permanente contre la montée des discriminations
“quotidiennes, sourdes et pernicieuses” dénoncées par le rapport sur
l'homophobie 2011 de SOS homophobie». CGT et CFDT indiquent qu'elles
seront présentes dans les cortèges des marches des fiertés LGBT cette
année encore.


_________________
L'administrateur du forum

    La date/heure actuelle est Sam 23 Sep 2017, 15:50